Le bois de campêche ou comment avoir des reflets « aubergine »…

Le bois de campêche est un petit arbre tropical dont les Aztèques furent les premiers à découvrir son pouvoir tinctorial. C’est au cœur de son bois que se trouve le colorant, l’hématine. Il fut longtemps utilisé pour teindre la laine, la soie, le cuir et fut l’enjeu de batailles commerciales rudes entre l’Amérique latine et l’Angleterre pour contrôler les cultures et disposer de ce colorant fort prisé qui remplaça un temps l’indigo et la guède*. Aujourd’hui, c’est surtout en coloration végétale capillaire qu’on l’utilise. Elle fonce les colorations végétales mais si on la travaille avec le bicarbonate de soude, elle permet d’obtenir des reflets entre l’ aubergine -violet -grenat. c’est ce que j’ai testé début Octobre.

Voici le résultat en images:

avt_apres_campeche_5

Comme toujours avec le henné et les poudres tinctoriales, la couleur varie vraiment selon la luminosité. Globalement, au vu des photos et selon les dires de mon entourage, j’ai pas mal foncé. Je trouve ça presque noir en intérieur, sans avoir mis une pointe d’indigo dans mon mélange! Je comprends mieux pourquoi la campêche a un temps détrôné l’indigo et la guède! Au soleil, j’ai de beaux reflets « aubergine ».

Ma recette:

50% de Henné neutre – 50% de poudre de Campêche – 1 cuillère à café de Bicarbonate de soude (j’ai préparé 80g de poudre en tout)

J’ai fait une infusion du bois de campêche dans environ 150ml d’eau frémissante pendant quelques minutes et j’ai ajouté le bicarbonate. Et là, magie! Le mélange est passé de orange-marron à un beau violine en un instant.

Je n’ai pas filtré. J’ai mouillé mon henné neutre avec cette infusion. Le mélange s’est fait très facilement, sans grumeaux. J’ai appliqué mèche par mèche à l’aide d’un pinceau et j’ai terminé à la main (avec des gants!) pour bien enduire les pointes  avant de tout rassembler sur la tête et de filmer. J’ai laissé poser 2h avant de rincer. L’eau de rinçage était bleu-violet et mes ongles de doigts de pied ont été colorés quelques jours!

J’aime beaucoup le résultat à la lumière et les variations de couleurs selon l’exposition. J’aime moins le côté « noir » à l’ombre parce que je trouve que c’est trop foncé pour ma peau.

Qui a déjà testé?

Produits disponibles sur www.breizhenne.com

*Source Wikipédia

9 réponses sur “Le bois de campêche ou comment avoir des reflets « aubergine »…”

  1. Bonjour, je viens de tester votre henné neutre également associé à du bois de campêche + bicarbonate, et je suis super déçue car la couleur n’a pas tout pris :'( après ça n’est pas entièrement perdu car le henné joue malgré tout son rôle de soin! Je pensais que mon erreur venait peut-être du fait que je n’avais pas filtré l’infusion de campêche mais vu que dans votre recette cela a marché je ne sais pas où ça a loupé…

    1. Bonjour,
      Les reflets aubergines sont souvent capricieux…Quelle est votre base? Aviez-vous déjà une coloration au henné ou pas du tout? Car dans l’exemple de l’article, le test a été fait sur des cheveux précédemment colorés au henné. Les nuances finissent aussi parfois par apparaître au-delà d’une application. Tenez-nous au courant!
      Bonne journée,
      Christèle.

      1. Rebonjour, merci pour votre réponse 🙂 J’ai une base châtain foncé. J’ai déjà fait des colos au henné auparavant, mais cela faisait longtemps que j’en avais pas refait depuis, c’est peut être pour ça alors… Je ne perds pas espoir, je retenterai^^ encore un grand merci 🙂

  2. Salut! J’ai l’intention de me faire un henné naturel avec de la poudre de bois de Campeche et j’aurais une question, puisqu’ici tu utilises du henné neutre.
    Est-ce que je dois faire reposer mon henné (avant application) avec ou sans bois de Campeche ? (Pour ensuite appliquer l’infusion juste avant la pause)
    Tu penses que cela change quelque chose au niveau du pouvoir colorant de cette poudre ?

    Merci et bonnes fêtes ! 🙂

  3. Bonjour, j’ai fais votre recette, mais mon infusion de campêche est devenue très verte voir noir lorsque j’y ai ajouté le bicarbonate, pourtant l’eau été pur, pas acide… savez vous pourquoi cela s’est produit, merci par avance 🙂

    1. Bonjour Charline,
      Tout d’abord, désolée de vous répondre si tard.L’infusion se fait dans de l’eau bien chaude et lorsqu’on ajoute le bicarbonate, la couleur devient violine profonde, très foncée, proche du noir (mais pas vert!???). Ensuite, on l’ajoute aux autres plantes. Votre résultat a-t-il été finalement concluant? N’hésitez pas à me tenir au courant. Bel été!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *