+33 02 23 63 02 66 - Lundi au jeudi de 9h à 12h30 / 13h30-17h30, le vendredi 9h-12h30

Livraison offerte à partir de 59€ (France métropolitaine).

Nos conseils

Retrouvez plus d'infos sur Breiz Henné, le Blog

Quelques exemples sur cheveux blancs:

Nuancier

                                                                                                                                                                                                                        (3/4 indigo- 1/4 henné naturel)

tableau_coloration_végétale

NOS CONSEILS POUR LA COLORATION VEGETALE : 

  • Pour qui ? Pour quoi ? 

La coloration végétale est une alternative à la coloration chimique.

La coloration chimique procède par oxydation, elle pénètre le cheveu et vient détruire la mélanine pour décolorer le cheveu, puis la solution chimique va venir recolorer le cheveu de la couleur de votre choix. Votre chevelure sera uniforme de la racine à la pointe. D’où cet effet « casque » puisque vous ne retrouverez pas les nuances naturelles de votre chevelure. A l’inverse, la coloration végétale va venir se fixer sur le cheveu sans modifier la structure interne de votre fibre capillaire. Comme une lasure sur le bois, la coloration végétale permettra de conserver les nuances et donnera un aspect très naturel à votre chevelure.

Non seulement votre chevelure (et votre santé) sera respectée mais elle sera même embellie car la plupart des plantes apportent un vrai soin : brillance persistante, gainage, volume, renforcement des racines et même accélération de la pousse !

L’inconvénient ? Vous ne pourrez pas obtenir toutes les teintes que vous souhaitez puisqu’on ne décolore pas le cheveu pour le reteindre.

La coloration végétale s’adresse donc à toutes les personnes qui souhaitent masquer leurs cheveux blancs, embellir leur chevelure, tout en préservant leur santé, de façon naturelle, écologique et économique ! 

  • Eclaircir ou foncer :

La coloration végétale ne permet pas d’éclaircir la couleur naturelle de vos cheveux. Vous pourrez néanmoins jouer avec différentes poudres qui accrocheront la lumière et donneront une impression d’éclaircissement. C’est notamment le cas avec le rhapontic et la camomille, mais pas sur des bases déjà foncées.

Vous pourrez par contre foncer votre couleur de base de 2 tons, et même jusqu’à 8 tons sur des cheveux blancs.

  • Préparer sa chevelure à recevoir la coloration végétale :

Si vos cheveux n’ont jamais été colorés chimiquement, vous pouvez passer directement à la coloration végétale. Cependant, si vous utilisez des shampoings dits conventionnels contenant des silicones, un masque à l’argile verte ou blanche permettra d’éliminer les résidus chimiques et d’assainir votre chevelure avant l’application.

Si vos cheveux ont été décolorés, colorés chimiquement en blond, faites un masque d’argile 2 fois par semaine pendant 3 semaines. Sur une coloration chimique foncée, 2 fois par semaine pendant 5 semaines. (Voir la fiche produit de l’argile verte et blanche). Ces masques vont reconstituer la fibre capillaire et préparer votre cheveu à recevoir la coloration dans les meilleures conditions.

Dans tous les cas, le test sur une mèche reste la meilleure façon d’évaluer le résultat probable. 

  • L’application :

Vos débuts vous paraîtront sans doute laborieux mais persévérez, le jeu en vaut la chandelle !

Ajoutez l’eau petit à petit tout en mélangeant jusqu’à obtenir une pâte ni trop liquide, ni trop épaisse. Protégez vos vêtements (un vieux tee-shirt fera l’affaire mais une cape sera plus pratique car plus facile à enlever une fois l’application terminée).

Pensez à porter des gants ou vous risquez d’avoir les mains colorées, les taches peuvent être plus ou moins tenaces ! Si vous n’avez pas de gants ou vous êtes tachée, frottez vos mains avec du bicarbonate de soude.

Si vous portez des lunettes, les protège-branches sont le petit accessoire hyper pratique ! Vous pouvez le rincer pour le ré-utiliser.

Pour éviter de tacher le pourtour de la chevelure, appliquez une huile végétale, du beurre de karité ou de la crème.

Pensez à libérer votre plan de toilette, on ne maîtrise pas toujours nos premiers gestes et mieux vaut un bon coup d’éponge sur un plan lisse que de devoir essuyer tous les tubes et flacons après !

Une fois parée de ces atours, vous serez totalement disponible et concentrée pour l’application.

Si vous n’avez pas de racines blanches, vous pourrez appliquer de façon un peu moins minutieuse la pâte sur l’ensemble de votre chevelure. Procédez par mèches à l’aide d’un pinceau. Vous pouvez utiliser le manche du pinceau pour séparer la chevelure. Si vous avez des racines blanches et ne vous sentez pas très à l’aise, demandez à quelqu’un de vous l’appliquer, sinon, prenez votre temps, soyez méthodique en faisant des raies régulières.

Sur chevelure claire ou blanche, commencez par la nuque et terminez par l’avant.

Insistez bien sur les tempes, c’est un endroit à ne pas négliger sous peine d’être déçu(e) d’y trouver encore des cheveux blancs. N’hésitez pas à charger en pâte et à « coller » les mèches avec votre doigt.

Une fois la pâte appliquée, entourez votre chevelure de papier absorbant pour éliminer un maximum d’humidité et ainsi éviter les coulures désagréables pendant la pose. Recouvrez avec une charlotte en plastique, celle-ci vous protégera pendant le temps de pose et favorisera la prise.

Si vous souhaitez sortir ou simplement vous sentir mieux, nouez un foulard ou mettez un bonnet par-dessus et vaquez normalement à vos occupations.

Pendant le temps de pause, chouchoutez-vous avec un petit masque à l’argile verte, rouge, jaune  ou blanche à rincer avec une eau florale, détendez-vous avec une tisane. 

Vous en avez mis partout, c’est un champ de bataille ? Pas de panique, ça ira mieux la prochaine fois et de mieux en mieux au fil des poses. On est toutes passées par là !

Le rinçage :

Que ce soit directement sous la douche, le rinçage dans un seau d’eau ou la tête sous le robinet, à vous de trouver votre méthode. La douche est idéale, en n’oubliant pas d’ouvrir la bonde. Laissez couler l’eau et frottez, démêlez avec les mains, certaines poudres demandent un rinçage plus ou moins long sous peine de retrouver des petits grains désagréables au coiffage.

Inutile d’utiliser un shampoing, vos cheveux ressortiront propres. Vous pouvez néanmoins faire une application de Sidr, cette poudre lave et permet de fixer les couleurs qui contiennent de l’indigo. Et si l’étape shampoing vous est indispensable, utilisez un shampoing doux et bio et préférence. 

Et après :

La couleur va évoluer dans les 2/3 jours qui suivent pour finir par se fixer. C’est pourquoi, on déconseille les shampoings pendant cette période. Vos cheveux seront sans doute ressortis gainés, doux et brillants de cette expérience, vous ne devriez donc pas ressentir un besoin impérieux de shampouiner, sachez cependant que si vous ne pouvez attendre, le risque est que la couleur dégorge un peu et que l’oxydation à la lumière soit stoppée. Ce serait dommage mais pas dramatique !

Vous pouvez refaire une coloration dès que vous en ressentez le besoin, vos cheveux en ressortiront chaque fois plus forts et plus beaux. Les couches se superposant les unes sur les autres, au fil du temps, vous risquez de foncer. Vous pourrez alors faire des masques à l’argile ou au lait de coco pour faire dégorger et éclaircir un peu avant de recommencer.

En cas de racines blanches, vous pouvez ne faire que les racines afin d’éviter de trop foncer sur les longueurs.

Pensez aussi à toutes les poudres pour le soin entre 2 colorations, comme le henné neutre, il gaine et fortifie sans colorer, l’aloé vera pour hydrater, les plantes qui favorisent la pousse ou aide à réduire la chute (amla, brahmi, moutarde,…). Profitez des bienfaits de la nature !

 

 

 

+33 02 23 63 02 66
Livraison offerte à partir de 59€ (France métropolitaine).

Paiement sécurisé